Il est possible de penser Antiquitées

Que faire ?


Je ne crois pas en Dieu, je ne crois pas en l'action politique. Construire un foyer, avec sa petite maison, sa petite famille, son petit travail ? J'ai essayé, mais quel fiasco ! Je ne rentre pas dans ce moule : ce n'est pas fait pour moi.

Je ne suis pas plus conduit par la volonté de puissance que par la volonté de jouir. Dans le temps où j'ai voulu fonder un foyer, je pensais que c'était se mettre en accord avec son être ; avec la volonté d'être. L'alliance avec l'être impliquait la volonté de le perpétuer en ayant des enfants. Ainsi je pensais trouver une raison de vivre, un accord avec la vie, en l'acceptant comme principe, en acceptant mon être propre et au-delà, le principe même de l'être.

Le principe de l'être se manifeste concrètement dans le monde humain comme sexe. N'est-ce pas l'objet de la découverte freudienne : un secret de Polichinelle en somme !

Appelons donc cette première alliance, Alliance du Principe Naturel.

On peut trouver d'autres sortes d'alliance, de nouage du sujet avec l'être. Par exemple dans le lien social, politique, humain, au niveau national ou au niveau de l'universel. Appelons cette deuxième alliance, Alliance Humaine. Ici c'est par rapport à la communauté que le sujet se constitue et prends sens.

Enfin une troisième alliance, avec la raison, est possible. C'est l'Alliance de la Conscience Rationnelle. Jamais personne n'est parvenu de l'autre côté du labyrinthe et s'il faut attendre la mort pour voir enfin la lumière, on peut se demander alors à quoi rime ce jeu de cache cache stupide. La raison existe-elle vraiment ?

Elle existe comme une supposition nécessaire qui autorise la pensée et interdit au sujet de se laisser aller à l'hébétude de la brute inconsciente. Sans le principe de raison, il semble bien qu'il ne soit plus possible que se maintienne un sujet.

Nous avons donc trois alliances :

Alliance du Principe Naturel
Alliance Humaine
Alliance de la Conscience Rationnelle

Nature, Société, Raison.
Mais il manque à ces trois alliances, un quatrième nouage pour rendre le tout cohérent (cf. la topologie lacanienne). Ce quatrième est celui qui manque, qui fait défaut : l'objet de notre quête. Il n'existe donc que comme possible : s'il venait à être actuel, il n'y aurait plus de Liberté et plus de Désir. L'être sombrerait dans la fixité cadavérique.

Ce quatrième manquant, c'est le Désir. C'est le Principe Absolu. Et par rapport à lui les trois autres peuvent être dit Principes Relatifs.
Je nomme la quatrième alliance :

Alliance du Principe Absolu

Notre nouage est donc maintenant complet. A la question "Que faire ?" du début, nous avons répondu en faisant des noeuds !

Vive Marx et Lénine ! Vive Freud et Lacan ! Vive l'Humanité, le Sexe et la Raison ! Vive la Liberté !